Sélectionner une page

Ehpad Aizenay

La mogette

Aujourd’hui c’est Germaine la star

pourquoi ? allez savoir ?

Germaine est la petite nouvelle de nos rencontres.

Depuis que j’ai commencé ces rendez-vous avec l’Ehpad d’Aizenay, les sujets de conversations ne sont pas prédéfinis, « La parole à nos ainés » prend tout son sens. Ma première question est en général : « que cuisiniez-vous autrefois ? » Là, sa réponse ne m’étonna guère, « de la mogette ».

Le Petou, le fayot, la poÏesia, tous les noms y passent, en déduction le haricot était un aliment majeur dans les années 40. Son allié, le cochon, ou plutôt son copain, copain comme cochon. La bonne viande comme le lapin, le poulet étaient vendu pour subvenir aux besoins.

« Maman vendait les lapins et avec l’argent, elle achetait du tissu pour nous faire des vêtements » C’est ainsi que Madeleine 93 ans, illustra la conversation. Le cochon, ils en tuaient environ 2 par an et rien ne se perdait.

( à gauche) Marie Thérèse : « quand nous allions aux champs, la grand-mère préparait la poÏesia (à l’origine purée de pois) c’était notre goûter, une tartine de pain de 6 livres du beurre et de la mogette, c’était bon »

Avant la cuisson, il y a le trempage, selon Marie Thérèse, il varie selon la dureté de l’été, un haricot très sec demandera plus de trempage.

Comme le raconte si bien Marie France Bertaud dans son « Petit traité du haricot », elle site un célèbre Vendéen, Jean Yole : « Pour faire une bonne potée de mogettes, il faut quatre choses : un vieux pot, des haricots de Vendée, séchés à l’ombre et bien triés, un feu de bois et un vieillard pour surveiller et arroser d’eau bouillante, au fur et à mesure du besoin »

Comment faire ?

Mettre la quantité désirée de haricots à tremper une heure ou deux avant de les cuire.

Les rincer et les cuire dans un bon volume d’eau froide. Ajoutez une ou deux gousses d’ails

  Laissez mijoter à feux doux de 1h30 à 2h. salez en fin de cuisson.

Mais pour ce qui est de la cuisson, tous le monde est unanime, juste de l’ail un point c’est tout ! le sel n’interviendra juste en fin de cuisson. Carottes, tomates, surtout pas !!!